12/12/2011

Couler, figer et laisser aller...

Le premier rendez-vous trimestriel de la 1re cohorte des ateliers de création de Noel Guyomarc’h a eu lieu le 29 novembre. Et oui, je continue avec le groupe des Cobayes de Noel, mais sous une autre forme de suivi. Terminé les défis (voir messages précédents), maintenant nous devons développer des projets de notre choix et amener 3 objets ou bijoux aux rencontres.

Ayant suivi un atelier de « Coulée garage » au Studio METHOD(E) le 29 octobre et le 5 novembre, j’ai découvert différentes façons de couler du bronze dans des matériaux très diversifiés. À cette occasion, j’ai apporté des spaghettis pour voir ce que ça pouvait donner et les résultats ont été surprenants. J’ai donc décidé de « faire du pouce » sur cette technique à la maison… J’ai alors amené ces résultats de recherches à la rencontre.

Ce fut apprécié, mais je n’avais pas assez développé quelque chose de personnel, je suis restée en surface, accrochée à l’aspect formel… Je dois maintenant arrêter d’expérimenter continuellement de nouvelles formes et me concentrer sur les fondements qui sous-tendent ma pratique… Approfondir, trouver l’essence de ce qui m’anime et pousser dans une voie plus définie… Difficile constat… Mais bon, la façon d’y arriver c’est certainement en me laissant aller, en faisant confiance au bagage que j’ai rempli pendant ces dernières années. L’important c’est d’avoir du fun, comme me l’a rappelé Andrea Wagner : « En jouant, on oublie de se bloquer et on laisse plus simplement monter les choses qu'on essaie d'implanter ». À suivre...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire